Compte rendu mission en Bosnie du 02/06 au 06/06/09

mercredi 24 juin 2009
popularité : 24%

Nous nous sommes rendus en Bosnie du 2 au 6 juin dernier pour aller à la rencontre de deux associations que nous avions commencé à soutenir en 2008 pour deux projets ponctuels d’achats de jeux d’extérieurs et pour le financement d’une journée de voyage.

Compte rendu mission en Bosnie du 02/06 au 06/06/09

Nous nous sommes rendus en Bosnie du 2 au 6 juin dernier pour aller à la rencontre de deux associations que nous avions commencé à soutenir en 2008 pour deux projets ponctuels d’achats de jeux d’extérieurs et pour le financement d’une journée de voyage.

Nous avons répondu en cela à des projets proposés par ces associations par l’intermédiaire de l’union nationale du SPF, mais nous n’avions pas d’autre contact plus précis avec ces associations.

Au vu des documents reçus et des différents contacts pris avec ces deux assos il nous a semblé intéressant d’approfondir la relation pour envisager un partenariat plus important et à plus long terme.

L’objectif de notre séjour était donc principalement de mieux comprendre l’action de ses associations et le contexte dans lequel elle s’inscrit.

Nous avons découvert un pays encore très marqué par la guerre (pourtant terminée en novembre 1995). Toutes les personnes rencontrées nous ont parlé de ces évènements encore très présents dans les souvenirs et des conséquences laissées à jamais dans les vies personnelles.
Nous avons constaté une situation économique difficile qui rend la vie quotidienne du plus grand monde compliquée pour la satisfaction des besoins élémentaires (logement, nourriture, loisirs…)

Dans ce contexte nous avons pu mesurer l’importance du travail effectué quotidiennement par nos deux associations partenaires qui accueillent chacune environ 300 enfants tout au long de l’année pour l’organisation d’activées de loisirs en dehors du temps scolaire (ateliers divers : informatique, arts plastiques, dans folklorique… sorties culturelles, etc).
Nous avons pu constater que leur principale difficulté réside dans la possibilité même de fonctionner compte tenu d’une bonne part aléatoire de leurs financements assurés en grande partie par la solidarité d’associations étrangères (CCFD, par exemple).

Au terme de cette courte visite nous sommes revenus convaincus que la meilleure manière de venir en aide à ces assos était de participer simplement au financement de leur fonctionnement global, sans leur demander forcément en contrepartie de nous présenter un projet ponctuel particulier. Le premier projet à pérenniser est leur projet global d’accueil des enfants.

Cette proposition a été validée lors du dernier comité départemental de la fédération de côte d’or.