Stop à la montée de la misère

texte envoyé aux donateurs du secours populaire dans le cadre de la campagne 2004
jeudi 21 décembre 2006
popularité : 15%

Stop à la montée de la misère

(texte envoyé aux donateurs du secours populaire dans le cadre de la campagne 2004)

Il existe 1 million d’enfants pauvres en France aujourd’hui. Leurs familles ne disposent pas de revenus suffisants pour s’en sortir. Sans aide, elles s’enfoncent un peu plus chaque jour.

Loin de s’améliorer, la situation empire :

Nos propres statistiques confirment les chiffres officiels. En un an, le nombre de personnes en difficulté venues pousser la porte d’une de nos permanences d’accueil a augmenté de 15 à 20 % suivant les départements. Un véritable flot provoqué par la précarité, le chomage, l’augmentation du nombre de travailleurs pauvres notamment.

Les enfants en première ligne :

Quand le loyer devient impossible à payer, quand le budget familial est épuisé dès le début du mois, les premières victimes sont les enfants, exclus de la société avant même d’y être entrés. Pauvreté, échec scolaire, désoeuvrement, leur misère nous concerne tous car les enfants sont notre avenir.

Des millions de familles à aider d’urgence :

Le SPF subvient d’abord aux besoins de base : logement, nourriture, vêtements et favorise en parallèle les initiatives permettant à chacun de s’en sortir par soi-même, comme l’aide à la recherche d’emploi ou la lutte contre l’illettrisme. Par ces actions, nous voulons en priorité redonner espoir aux familles. Soutenues par la solidarité, elles peuvent relever la tête.

Permettons à chacun de retrouver sa dignité

Il faut agir tout de suite. En participant, par vos dons, par vos actions bénévoles, à cet élan de solidarité, vous accomplirez un acte citoyen grâce auquel chacun retrouve sa dignité : celui qui reçoit comme celui qui donne.

La campagne Pauvreté-précarité, qui démarre dès la fin de la période des congés d’été, vise à faire face au retour en France de l’extrême pauvreté qui touche tous les âges. Après la sollicitation de la générosité publique et des dons en nature effectués par l’Union Européenne des producteurs (dons remis en cause pour le futur, ce qui nous inquiète au plus haut point puisque loin de s’améliorer, la situation se dégrade encore), des entreprises et des particuliers, cette campagne permet la distribution régulière dans les comités et au siège de la fédération de produits alimentaires à plus de 3000 personnes.

A Dijon, cette distribution a pris la forme d’un libre-service de la Solidarité organisé à des moments phares de l’activité du SPF : les familles (180 à 200, soit environ 720 à 1000 personnes) peuvent choisir des produits alimentaires, d’hygiène, des livres, des jouets, des places de spectacles..., en toute liberté, sans assistanat, dans une démarche très conviviale. Pratiquement à chaque fois, des thèmes sont développés avec des intervenants extérieurs :

Information pour l’accompagnement scolaire
Le droit aux vacances
L’aide à la rentrée des classes

Cette campagne se poursuit tout au long de l’année, dans le cadre
des permanences d’accueil et de solidarité.


Navigation

Articles de la rubrique