Grau du Roi

 2001
popularité : 40%

Mercredi 22 Août, il est 6 heures, les enfants se pressent Place Saint Michel à Dijon pour le départ d’un voyage excitant.

Personne ne manque à l’appel, Monsieur Alain Millot, adjoint au Maire de Dijon, offre aux 200 enfants âgés de 7 à 11 ans leur première surprise : un maillot au couleur de la ville.

Les autocars roulent à destination du Pont du Gard, site historique, haut lieu culturel, d détente et de loisirs, où ils rejoignent 300 autres bambins de la région Bourgogne. Après le pique-nique, les enfants avec leurs animateurs se dirigent vers les différentes activités : visite d’une exposition, jeux à l’espace Ludo, sans oublier la baignade car il fait chaud (35°).

Il est 18h30, nous prenons le chemin du Mas de la Bastide à Nimes où nous attend le repas du soir avant de rejoindre nos lieux d’hébergement pour un repos bien mérité après cette première journée riche en émotion.

Après une bonne nuit de sommeil, les enfants se lèvent : aujourd’hui, c’est le grand jour, nous allons à la mer au Grau du Roi.

Après une escale aux arènes de Nîmes, les autocars déposent les enfants sur un parking, ils prennent leurs affaires de baignade et se dirigent à pieds vers la plage.500m de marche, nous passons une dune de sable et c’est le rêve, les yeux émerveillés, les enfants voient cette eau qui s’étend à l’horizon et un cri s’élève :
la mer est là !

Les enfants sont heureux : on s’éclabousse, on fait des chateaux de sable, on ramasse des coquillages, on profite de ces quelques heures de vacances au bord de la mer.

Un coup de sifflet retentit, il annonce déjà le départ. Des heures de route nous attendent, les discussions vont bon train, on entend içi et là : “c’était super”, “j’ai hâte d’y retourner”,”l’eau était chaude”...

Les ventres commencent à gargouiller et pour la joie des enfants, le repas sera pris au Mc Do avec un cadeau à la clé et une carte postale que l’on écrit à ses parents car on ne les oublie pas ; eux aussi ont été oubliés des vacances.

Il est 1h du matin, ce voyage se termine, les enfants ne sont pas prêts de l’oublier. Deux jours de bonheur que les enfants pourront raconter dans leur première rédaction le jour de la rentrée...


Soutenir par un don