Avignon

dimanche 27 août 2006
popularité : 27%

Au début de l’année, la fédération de Côte d’Or du Secours Populaire Français a décidé d’organiser sa traditionnelle journée des oubliés des vacances au bord de la mer, clin d’œil à 1936 et les premiers départs en vacances.

Après des mois de préparation, c’est parti ! Il est 7 heures pour les enfants au départ de Dijon. Ils attendent avec impatience l’arrivée des autocars pour partir deux jours en vacances.

Les parents présents au départ sont heureux de voir leurs enfants s’éloigner et nous expliquent que sans le Secours Populaire, ils n’auraient malheureusement pas connu la joie de partir en vacances et de s’échapper de leur quotidien souvent difficile.

Après 6 heures de voyage et une pause petit-déjeuner, les quatre autocars de la Côte d’Or arrivent à l’abbaye de Saint Michel de Frigolet pour un pique nique dans une belle pinède du sud de la France. Les 150 petits côte d’oriens (encadrés par une trentaine de bénévoles dont 2/3 de jeunes) retrouvent leurs copains des départements de la Nièvre et de l’Yonne.

Il est 15 heures 30 quand nous repartons pour la cité d’Avignon, au programme la visite du Palais des Papes et du Pont d’Avignon encadrés par de charmantes guides touristiques.

Deux heures de visites intenses et tout le petit monde se retrouve aux jardins des Doms surplombant la ville pour le pique nique avant de regagner les lieux d’hébergements pour une bonne nuit de sommeil.

Au lever, nous sentons déjà l’excitation des enfants, qui, pour la majorité, vont découvrir pour la première fois la mer.

Grau du Roi

Après quelques kilomètres, nous arrivons enfin à la plage de l’espiguette au Grau du Roi. Nous découvrons enfin la plage immense et la grande bleue.

Les yeux des enfants sont ébahis, quel plaisir, quelle récompense de voir tous ces enfants heureux pour tous les bénévoles qui ont œuvré pour la réussite de cette grande initiative de solidarité.

Tout au long de la journée, les enfants ont crié de joie, se sont baignés et éclaboussés, ont fait des châteaux de sable ou ramassés des coquillages…

Après ces deux journées de vacances inoubliables, les enfants sont rentrés chez eux des souvenirs pleins la tête et pourront raconter, comme leurs copains d’école, leur voyage à la mer.


Soutenir par un don